"Pokémon Go", le jeu phénomène de Niantic, peut vite devenir frustrant. Heureusement, il existe quelques astuces simples pour faciliter la capture des Pokémons les plus rares.

Même si le jeu n'est toujours pas sorti officiellement en France, cela fait sans doute maintenant plusieurs jours que vous traquez sans relâche des Pokémons dans les rues près de chez vous. Problème, le jeu ne semble vous offrir que des pathétiques Roucools et autres Rattatas. Quand vous avez un peu de chance, un Aspicot pointe tout de même le bout de son nez rose, voire, les grands soirs, un Piafabec? Ce n'est tout de même pas Byzance.

VOIR AUSSI : Quelques astuces pour économiser de la batterie sur "Pokémon Go"

On touche du doigt l'aspect le plus frustrant de "Pokémon Go" pour les dresseurs Pokémon en herbe : il devient vite difficile de trouver des Pokémons sortant de l'ordinaire pour compléter son Pokédex. Vous désespérez de trouver un Pikachu, un Bulbizarre ou un Dracolosse ? Ces astuces sont faites pour vous.

Il faut monter de niveau

Pour les plus aguerris sur l'application, on énoncera là une évidence mais il faut le savoir : si vous voulez croiser des Arcanins ou des Feunards, commencez par entraîner votre avatar. En effet, lors de vos premiers niveaux, vous serez uniquement harcelés par des Pokémons banals type Roucools. Mais, arrivé dans les niveaux intermédiaires (10-20) ou avancés (20+), des Pokémons intéressants peupleront votre carte.

Cela peut paraître laborieux de gagner de l'expérience mais il existe une astuce toute simple pour accélérer le processus. Accumuler les Roucools et les Rattatas et donc les bonbons qui leur sont associés. Puis utilisez un Œuf Chance qui multiplie l'expérience. Faites-alors évoluer un max de vos créatures en même temps. C'est le jackpot d'expérience !

Bien utiliser le radar

Pour le moment, le radar bugue. Sur la plupart des smartphones, tous les Pokémons sont affichés à trois pas, même lorsqu'ils sont juste au pied du joueur. Malgré cela, il est tout de même possible de le mettre à contribution pour repérer les Pokémons qui vous intéresse.

Il faut savoir que sur la grille du radar, le Pokémon qui se trouve en haut à gauche est toujours le plus proche de vous. Avec cette information, vous pouvez déterminer la direction dans laquelle se trouve la créature que vous désirez. Si vous chauffez, l'icône du Pokémon remontera dans le classement. Si, au contraire, vous vous éloignez, il sera relégué dans les Pokémons les plus lointains.

Prendre les transports

"Pokémon Go"  est de l'urban-gaming. Donc plus vous voyez du pays, plus vous risquez de découvrir de Pokémons différents. Vous pouvez faire une pierre deux coups et en profiter pour faire un maximum d'exercice. Mais si vous êtes un peu plus fainéants, vous pouvez aussi opter pour les transports en commun. N'importe lequel fera l'affaire tant que vous avez suffisamment de réseau pour continuer à jouer. Variez les trajets pour voir un maximum de créatures différentes.

Si votre véhicule est suffisamment lent, il se pourrait même que vous berniez l'application en lui faisant croire que vous marchez et faire éclore vos œufs au passage.

Utiliser les outils communautaires

Poké Radar a atteint la deuxième place des applications les plus téléchargées sur l'Apple Store américain quelques jours après son lancement. L'application permet aux joueurs d'indiquer où ils ont trouvé un certain type de Pokémon, ainsi que l'heure à laquelle ils sont tombés dessus. Les autres utilisateurs peuvent confirmer ou infirmer les données mises en ligne par les joueurs. L'application est très utile pour compléter votre collection : si vous cherchez un Pokémon en particulier, l'application vous indique le lieu le plus proche où il pourrait se trouver, d'après l'expérience des autres joueurs.

poke_radar.jpg
Poké Radar

L'application n'est pas encore parfaite mais elle se défend bien. Elle n'est disponible que sur iOS pour le moment. Les utilisateurs d'Android pourront toutefois se consoler avec la version web.

Quand les applications ne suffisent plus, reste la communauté. La folie autour du jeu aidant, elle commence à se structurer. Un groupe Facebook "Pokemon Go (France)" compte déjà plus de 12 500 membres qui sont en général ravis d'aider quelqu'un à trouver le Pokémon de ses rêves.

Pokevision, le Graal du dresseur

Vous ne faites pas confiance à la communauté pour repérer les spots de Pokémons rares ? Pas de problème, Pokevision est faite pour vous. Cette application exploite les données des serveurs de Niantic.

Le procédé est simple. Vous sélectionnez l'endroit qui vous intéresse en plaçant un marqueur dessus. Vous scannez et l'application révèle les lieux où apparaissent les Pokémons et le temps qu'il vous reste pour aller les attraper avant disparition. Seule limitation : un scan toutes les 30 secondes. Mais ça reste amplement suffisant pour aller récupérer le Dracaufeu qui vous narguait jusqu'ici.

– Retrouvez l'article de Karissa Bell sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.