Depuis 5 jours, "Pokémon Go" enchante tous les nostalgiques des années 2000. Basé sur la réalité augmentée, le jeu permet aux dresseurs Pokémon amateurs de se balader autour d'eux afin de dénicher de nouvelles espèces. À leurs risques et périls.

Lorsque l'on repense aux heures que l'on a pu passer, plus jeune, sur notre GameBoy à incarner Sacha, on se dit qu'il n'est pas étonnant que "Pokémon Go" connaisse un si grand succès depuis sa sortie la semaine dernière dans plusieurs zones du monde.

VOIR AUSSI : Comment installer "Pokémon Go" sur Android en France

Tout le monde y va de sa capture d'écran, et nombre d'utilisateurs semblent passer leur temps depuis 4 jours à errer dans les rues à la recherche de nouvelles bestioles. 

Seul (et énorme) inconvénient : certains joueurs, un peu distraits, se blessent. Le jeu, basé sur la localisation de Pokémons, nous encourage à aller dehors et à interagir avec le monde extérieur. Tout cela en utilisant une carte en réalité augmentée pour attraper les Pokémons qui se baladent innocemment dans notre quartier. Jusqu’ici, tout va bien. 

Mais parallèlement au succès grandissant du jeu, les joueurs sont tellement concentrés sur leur quête qu'ils se blessent ou se mettent dans des situations dangereuses. Gare aux rebords de trottoir ou aux voitures qui déboulent. 

Le créateur du jeu, Niantic Inc., a pourtant inclus des avertissements pour rappeler à ses joueurs d'être conscients et attentifs à leur environnement quand ils jouent. Mais cela n'a pas empêché certains joueurs de subir de bonnes gamelles à cause du jeu.

Reddit regorge d'histoires de joueurs blessés en tombant sur des objets ou ayant subi un accident de voiture, dans leur acharnement à attraper un Carapuce. Le Washington Post relève qu’une école en Arizona s’est même sentie obligée d’envoyer un mémo à ses étudiants pour leur demander d’être prudents quand ils jouent dans l'enceinte du campus.

Et le Bureau de la Sécurité routière du Tennessee a même posté un tweet relatif à Pokémon Go, pour s’assurer que les gens ne conduisent pas tout en jouant.

L'envie de capturer de nouvelles créatures en a même visiblement poussé certains à aller frapper jusqu'à la porte des commissariats

Aux États-Unis, dans la banlieue de Saint-Louis, dans le Missouri, quatre individus sont allés jusqu'à se servir de l'application pour commettre une série de vols à main armée, d'après la police de la ville d'O'Fallon dimanche. Les joueurs ayant la possibilité d'alerter la communauté de leur prochain lieu de chasse, les malfaiteurs auraient profité de cette fonction de géolocalisation pour attirer leur victimes dans des zones isolées et les dépouiller.

Dans le Wyoming, toujours aux États-Unis, une jeune joueuse de 19 ans a même découvert un cadavre gisant dans une rivière en cherchant des Pokémons.

Allez, bonne fouille.

– Adapté par Charlotte Viguié. Retrouvez la version originale sur Mashable.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.