Selon les premiers indices découverts par des chercheurs en sécurité informatique, un lien pourrait exister entre la Corée du Nord et la cyberattaque mondiale qui a frappé des dizaines de milliers d'ordinateurs depuis vendredi.

Des chercheurs en sécurité informatique des sociétés Symantec et Kapersky ont affirmé lundi 15 mai avoir découvert des éléments susceptibles de lier la Corée du Nord à la cyberattaque mondiale qui a infecté plus de 300 000 ordinateurs dans 150 pays depuis vendredi.

Neel Mehta, informaticien chez Google, a mis en ligne des codes informatiques montrant certaines similarités entre le virus "Wannacry" et une autre série de piratages attribués à la Corée du Nord.

VOIR AUSSI : WannaCry : une cyberattaque mondiale qui n'aurait pas dû avoir lieu

Selon Kaspersky, les similarités dans les codes jettent la suspicion sur un groupe de pirates informatiques baptisé Lazarus, qui serait derrière l'attaque informatique de 2014 contre les studios Sony Pictures. De nombreux experts avaient à l'époque attribué ce piratage à des hackers nord-coréens, qui auraient agi en représailles à la sortie d'un film produit par Sony moquant le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un.

Si les deux groupes déclarent qu'il est encore trop tôt pour établir l'implication de la Corée du Nord à partir des éléments publiés sur Twitter par Neel Mehta, des responsables de sécurité informatique américains et européens ont confié à Reuters, sous couvert de l'anonymat, que la Corée du Nord n'était pas exclue de la liste des suspects.

Une troisième grande société de cybersécurité, FireEye, a déclaré examiner un lien éventuel avec Pyongyang. "Les similarités constatées entre le programme malveillant lié à ce groupe [Lazarus NDLR] et WannaCry ne sont pas suffisamment uniques pour suggérer de manière forte un opérateur commun", a nuancé un chercheur du groupe, John Miller.

Les experts en cybersécurité ont en tout cas mis en garde contre une récidive après cette cyberattaque sans précédent, qui semble désormais contenue.

Avec AFP et Reuters

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.